Avis de grand frais

Ce samedi fut le contraire de la semaine dernière. Un BMS est annoncé pour la matinée. En partant le ciel est gris, la mer agitée mais sans plus. Très maniable, je quitte le ponton à la voile, vent arrière sous génois. J’ai pris de la hardiesse et gagné en confiance. Une fois dans la petite rade nous hissons la GV et c’est parti pour des bords de largue, et de près. Le paysage file cette fois et je me concentre sur les manœuvres : une série d’empannages jusqu’à la balise marque spéciale jaune BN2, puis lofer et partir au près, virement de bord, redescendre au près, abattre, repartir au largue etc.

Répétition générale pour tout le monde. Le nouvel équipage plus ou moins débutant doit se familiariser avec le bateau et l’équipage doit s’entrainer au passage de la bôme… Choquer du halebas pour que la bôme passe et que le bateau puisse empanner. Embraquer ! est le mot d’ordre avant l’empannage surtout s’il y a du vent. Embraquer signifie reprendre l’écoute pour éviter que la bôme ne passe trop vite et fasse des dégâts au mât en passant violemment sur l’autre bord. Puis il faut choquer rapidement en grand quand la bôme passe sur l’autre bord. L’on regarde la chute de sa voile et quand celle-ci faseye ou se rabat (comme en lazer), l’on remet tout de suite la barre droite et tout se passe en douceur.

Oups l’équipage va devoir s’entrainer à acquérir les bon réflexes.

On ne prend pas ses mains pour des freins d’écoute de bôme ou vous risquez de vous faire bruler très fort. S’il y a pétole, on peut aider la voile à passer, pas quand il y a du vent! Autrement vous risquez en plus d’écrire la suite de « 3 hommes dans un bateau »…

N’oubliez pas non plus de prévenir l’équipage lorsque vous empannez et surtout de lui rappeler qu’il faut baisser les têtes, sinon vous risquez de mettre tous vos équipiers à l’eau et s’il sont assommés,  dans le livre avec les dessins comiques c’est rigolo, pas dans la réalité.

C’est un peu comme cela qu’il y a eu des « fluying dutchman ». En fait sur les gros navires qui s’en allaient vers le cap Horn, les matelots montaient en haut des mâts pour régler, affaler les voiles et selon la lame qui passait au mauvais moment, bon nombre se retrouvaient emportées et les navires voguaient ainsi seuls. Parfois un autre équipage croisait un de ces navires fantôme sans équipage qui errait sur la mer. « Fluying Dutchman « était le nom d’un de ces vaisseaux.

Ouf tout le monde est à bord.

 

DSCF9544

 

Si dans la pétole le temps s’allonge, aujourd’hui il semble se raccourcir. Les allées et venues dans la petite rade pour s’entrainer à naviguer aux différentes allures et se repérer dans l’espace par rapport aux vents se font rapidement. Il faut être vif et tranquille comme les oiseaux.

Changement de poste je passe au rappel et laisse la barre… Je vais m’occuper du génois aux virements et empannages. Trop de vent aujourd’hui, pas de spi.

Au loin de gros nuages noirs arrivent sur nous. Un nuage impressionnant de la forme d’un entonnoir plonge la mer dans l’obscurité, la mer devient noire sous son ombre portée, les moutons apparaissent, la mer se forme. Le nuage est un nuage de terre, le vent est sud ouest et doit basculer nord ouest. Ce vent de terre est également irrégulier.

L’équipage étant plus ou moins débutant, on ne va pas jouer aux fous, on affale, on rentre.

Nous rentrons tranquillement à la voile, sous génois seul. La pluie commence à tomber en trombe et aplati la mer « petites pluies abattent grands vents » On croirait la pétole revenue.

Amarré, le bateau est dégrée et bien rangé!

 

sécurité, sécurité, sécurité

appel à tous, appel à tous, appel à tous

Ici le cross Jobourg pour la diffusion d’un bulletin météorologique côtier je passe canal 80, huit, zéro

Avis de grand frais prévue pour la zone Casquet, Antifer, fortes rafales.

 

à suivre…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>