Comment gérer ses émotions : travailler sa joie de vivre (partie 3)

La couleur, comme nous l’avons vu, permet de se positionner face à ses émotions. En projetant une couleur et une émotion sur la toile, cela permet de se situer et de se dégager d’un nuage noir. Pour aller plus loin dans le traitement il est possible de devoir participer à des séminaires ou des stages dont je vous reparlerai et vous donnerai des dates ultérieurement.

Parfois lorsque l’on commence à projeter ses émotions ce n’est pas toujours évident de se lâcher, et l’émotion qui apparaît est parfois différente de ce que l’on voulait faire. Mais ce qui est important c’est ce jet de peinture pour libérer une pulsion négative et de faire jouer les effets positifs.

Pour continuer nous allons travailler sur les émotions qui sont hors champs et sur celles qui sont trop petites.

commençons par la plus petite. Vous avez associé une couleur à vos émotions.  Imaginons que votre joie de vivre soit jaune et qu’elle ai la taille d’un grain de moutarde perdu dans un cadre immense. Je vais vous demander de travailler Tous les jaunes dans toutes les tonalités, toutes les nuances, en monochrome ou en choisissant d’y intégrer d’autres couleurs. Sur ces fonds jaunes vous pouvez peindre un objet distinct pour chaque jaune. Cet objet sera une métaphore de votre joie de vivre. Quand vous aurez cinq peintures vous pourrez faire un bilan positif de l’évolution de votre joie de vivre grandissante. L’ascension doit être visible par la couleur et les objets.

Si votre déprime est limite hors champs ou imposante, travailler tous les bleus. Les bleus, en effet, correspondent à la structure de soi.

Vous allez ensuite créer un dialogue avec ces deux couleurs qui représentent votre joie et votre déprime. Il faut que vous arriviez à contre balancer ces deux états d’âmes et ces deux couleurs.

Pour bien y parvenir, une bonne technique consiste à réaliser un dessin les yeux fermé et de voir ensuite le résultat. Il faut y aller lentement. Dessinez votre joie de vivre, puis dessiner votre déprime.  Ouvrez les yeux, que se passe-t-il en réalité ? Votre joie de vivre est-elle finalement plus grande que votre déprime ? Ou bien est -elle plus petite que dans l’exercice des couleurs et des émotions dans le cadre ? Dans les deux cas continuez de travailler toutes les couleurs représentant votre joie de vivre comme un danseur qui fait son entrainement quotidien.

Vous pouvez remplacer joie et déprime par positif et négatif afin de constater quel est votre état d’esprit. Et faire le même exercice pour évaluer votre estime de vous-même. Ce petit exercice de peinture est un excellent baromètre pour vous situer. Il s’agit là d’une véritable carte  de votre météorologie interne.

N’hésitez pas à ma faire part de vos remarques, questions et problématiques. A bientôt pour aller mieux par la couleur.

>> Lire Comment Apprendre À Connaître Ses Émotions Par Les Couleurs (Partie 1)

>> Lire Comment Gérer Ses Émotions Par La Couleur (Partie 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>