Comment apprendre à connaître ses émotions par les couleurs (partie 1)

Il nous est parfois difficile de mettre des mots sur un sentiment, une émotion, qui pourtant est là et nous freine dans notre quotidien. Pour arriver à lâcher cette émotion, rien de plus simple, il suffit de la projeter sur la toile. Pour ce faire, il suffit de la peindre sans représentation de symboles, de figures, de formes géométriques connues. Si elles apparaissent ce n’est que par le fait du hasard. Souciez-vous uniquement de taches de couleurs. A vous de décider de la couleur ou des couleurs de vos émotions et de leurs formes subjectives (lignes, formes explosives, douces, aplats…) .

Les enfants et les ados avec lesquels je travaille sur les émotions y vont sans se poser de questions et arrivent à lâcher une émotion qui les ennuie et à retrouver le sourire et leur sérénité.

Pour commencer vous prenez une grande feuille style format raison (50 x 65 cm par exemple). Le format est libre mais plus vous aurez d’espace pour lâcher votre émotion, mieux ce sera. Vous divisez votre feuille en huit sections, dans lesquelles vous notez des émotions (voir ci-dessous). Dans un premier temps, je vais vous donner des émotions à travailler : colère, joie, tranquillité, dépression, énergie, déprime, solitude, la dernière émotion vous est laissée au choix. Puis allez-y, commencez à peindre. Vous pouvez utiliser plusieurs couleurs pour une émotion ou une seule, c’est vous seul qui décidez de leurs dimensions et des couleurs.

Ensuite vous regardez si les émotions restent dans leur section, la place qu’elles prennent. Est-ce qu’elle débordent les unes sur les autres ou y a t-il des frontières ou de l’espace entre chacune d’elle?

S’il y a débordement ce n’est pas forcément une catastrophe et l’inverse non plus, si elles sont chacune à leur place.

C’est un peu comme un système de poids et de balance qui peut permettre de contrebalancer . Si votre joie envahit la case tristesse par exemple, c’est assez bien pour votre capacité à gérer un chagrin, à le dépasser, à vous ressaisir. Si c’est le contraire, il vous faut apprendre à gérer votre tristesse qui vous empêche d’être heureuse ou heureux.

Je vous direz comment faire les prochaines fois, en vous apportant différents exercices pratiques.

 

      Colère                                       joie      tranquillité    solitude
      dépression       énergie       déprime       Une émotion de votre choix

 

>> Lire Comment Gérer Ses Émotions Par La Couleur (Partie 2)

>> Lire Comment Gérer Ses Émotions : Travailler Sa Joie De Vivre (Partie 3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>