lire une carte météo: la dépression

Un phénomène météo est toujours associé à trois facteurs:

  • Pression
  • Vents
  • Nuages et le temps sensible associé, c’est-à-dire la pluie, la grêle etc.

Ces trois facteurs sont toujours liés les uns aux autres pour faire son analyse du temps.

Si un des phénomènes est en décalage avec l’autre auquel il est sensiblement lié, c’est que quelque chose est en train d’évoluer dans l’air. Ne jetez pas le météorologue aux poissons tout de suite, observez ce qui se passe.

Pour lire une carte météo il faut pouvoir décrypter la vie d’une Dépression. La dépression tourne ou s’enroule toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Nord ! Inversement dans l’hémisphère Sud.

la dépression se compose de sa tête accompagnée d’un certain type de nuages. Un secteur chaud associé à un autre type de nuages et des pluies. Un front froid associé à une zone de transition. Une traine à l’arrière associée à des grains, des vents forts et variables. Une marge froide au Nord. Une marge chaude loin de la Dépression. Un centre le Vortex qui est la zone d’occlusion.

DSCF0181

 

 

La dépression a un cycle de vie: elle naît, est jeune, puis mature, vieillit et diparait doucement. Son cylce est donc :

  • naissance
  • jeune
  • mature
  • disparaît

 

 

Naissance

naissante dwdana

dépression naissante

Au niveau du T (qui signifie tief en allemand soit dépression, Low en anglais) le centre de la rencontre des fronts et le centre de base des basses pressions (ici 1020 hp) sont au même endroit. En observant les deux lignes l’on peut voir une sorte de « S » se former entre la ligne avec les ronds, qui correspond au front chaud et la ligne avec les piques qui correspond au front froid. L’air chaud pousse vers le haut et soulève le front chaud. L’air froid pousse vers le bas par l’arrière du front froid. En même temps l’on voit que ces deux lignes sont très écartées l’une de l’autre.  Ce qui indique que la dépression est en train de se former. Elle va se creuser sur place durant 24h puis se déplacer.

Le front annonce ce qui passe derrière lui: le front chaud annonce de l’air chaud derrière lui. De même l’air froid se trouve derrière la ligne du front froid.

 

JEUNE

jeune  A_sfc_full_ocean - Copie

Dépression jeune

Ici le centre de la rencontre des fronts est encore réunit, mais l’on peut voir que le « S » se resserre. L’espace entre le front chaud (en rouge sur les cartes colorées) et le front froid (avec les piques en bleu sur les cartes colorées) se réduit un peu. On a un vent de Sud à l’avant du front chaud. Un vent de sud ouest entre les fronts, soit derrière le front chaud, c’est-à-dire dans le corps de la dépression. Et un vent de Nord ouest à l’arrière du front froid avec des grains.

 

jeune  A_sfc_full_ocean - Copie - Copie

 

Le front froid est une zone de transition brutale entre les nuages stratiformes ( en couche) et les nuages cumuliformes (en choux fleurs) qui représentent la traine ( ce qui traine derrière la dépression). On passe rapidement d’un vent de Sud ouest à un vent de nord ouest.

 

La dépression se déplace à 0,8 fois la vitesse du vent dans le secteur chaud et dans la direction du vent dans le secteur chaud. =

Si le vent de sud-ouest souffle à 30 nœuds, le système dépressionnaire va se déplacer à 0,8 multiplié par 30 nd = 24 nd

La dépression se déplace donc à 24 noeuds en douze heures dans la même direction que le vent.

 

V = 0,8 x 30 nd = 24 nd

 

Mature

mature 2 A_sfc_full_ocean

dépression mature

mature A_sfc_full_ocean 28 12 12

dépression mature

La dépression est en pleine forme. Les isobares sont serrés, l’espace entre les fronts se réduit. Le front froid rattrape le front chaud. Le centre de la rencontre des fronts a bougé. Il y a une extension à partir du point de la rencontre des fronts qui décale la rencontre des fronts du centre des basses pression (ici vers le L). Cette zone centrale détachée de la rencontre des fronts se nomme la zone d’occlusion. Il s’agit d’une zone sans vents autour de laquelle les vents peuvent être très forts ou violents. La transition passe de 5 nd à 35nd; On peut s’y cacher mais il vaut mieux s’en méfier. A moins de vouloir se faire chahuter dans la houle et de vouloir faire appel à un remorqueur pour s’en sortir. Mais cela peut être une option dans une grosse baston pour se « reposer » un peu.

 

VIEILLSSANTE

v A_sfc_full_ocean 18 12 12

dépression vieillissante

Le front occlus s’étend. On voit nettement que le petit appendice s’est allongé entre le point de rencontre du front chaud et froid. Ces deux fronts sont en train de se réduire et de s’aligner l’un sur l’autre. La dépression devient stationnaire, son centre ne bouge plus, il y a de fortes pluies abondantes. Souvent des inondations parce que la dépression fait du surplace et que la pluie tombe longuement sur le même point géographique. Le front continue de tourner mais sur place. Parfois l’on peut voir cette dépression la tête en bas, complétement retournée et il y a alors de véritables trombes de pluies qui tombent.

 

Disparition

A_sfc_full_ocean 1 mai 2011

Quand la dépression disparaît il ne reste plus qu’une ligne droite alternant un rond un pique. Elle va mettre une semaine à s’évaporer. Durant ce temps il pleuvra avec des vents forts. Son déplacement est très lent et erratique, un peu au sud, un peu au nord, un peu à l’est et à l’ouest.

 

Ces cartes sont des cartes d’observations qui permettent de faire un diagnostique du ciel mais pas un pronostique.

Pour faire un pronostique il faut se munir des cartes de prévisions à 24h, 48h, 72h.

Une carte de prévision est fiable sur 3 jours pour le large.

6 jours la carte est indicative.

10 jours elle devient très approximative.

Pourquoi pas une carte sur un an aussi ? Donc 3 jours pour le marin. Après il faut revoir l’évolution.

 

Le pronostique que vous ferez autour d’une carte de diagnostique ne pourra pas être fiable, il vous permettra seulement de discuter météo autour d’une bière au Yacht Club ou à bord du voilier, ce qui est très sympa mais moins pour la stratégie, régate ou croisière.  Pour faire votre analyse il faut regarder les cartes prévisionnelles à 48h.

Et vous verrez que souvent l’on peut  quand même constater des petits décalages. C’est mon avis ou observation de marin et non de météorologue.

Sur le site de la NOaa dans la rubrique météo marine, vous avez la carte d’observation puis en dessous les trois cartes de prévisions avec les champs de vents associés ;). Elles sont très fiables et annotés par le météorologue dont le nom apparait sur le cartouche en haut à gauche

 

D2u 26 mai Ici une jolie dépression vieillissante. On voit très bien l’enroulement du Vortex qui s’enroule comme un escargot. il s’agit de la partie occluse détachée du centre de la rencontre des fronts. La grande masse blanche représente le front chaud à l’avant (ici sur l’Islande) suivi du front froid à l’arrière. Sous le vortex une zone piquetée, ce sont les cumulus et les grains, soit la traine.

 

 

D2u 1er avril

dépression occluse tête en bas

 

D2u 9 mai 2013

dépression qui se délite, s’étiole tête en bas stationnaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>