Nouvelle peinture : sur un phare

dauphins pianottoli

Après une longue absence, me revoici sur le site « la couleur nécessaire ». Je suis partie quelques mois en corse où j’ai réalisé cette peinture publique des deux dauphins à la demande de la capitainerie de Pianottoli Caldarello dans la baie de Figari à 15 min de Bonifacio.

J’y ai effectué une saison où j’ai vue les coulisses de la navigation. J’y ai amarré des navires de fortes tailles. Pas toujours facile. Finalement peu de voilier classiques et surtout des voiliers de plus en plus long et de plus en plus large, le tout automatisé. Des yachts de 23mètres, des catamarans aux longueurs extrêmes.

Rien à voir avec la plaisance telle que je l’aime en Bretagne.

Quant au climat « mais où donc se cache la pluie »?. Soleil et 45° au plus fort, allez 35.

Die erfordorliche Farbe

Diesen Titel weil die Farbe eben im Meer sehr nützlish ist. Was wäre die Nacht wenn nur die Dunkelheit stattfinde? Was schon oft kommt. Denn weit von der Küste, wenn der Mond nicht da ist, dann  scheint nichts in die Nacht opazität. Man segelt wie Blind. Wie in einemen Raum in der Nacht  bevor man eine Kerze anzündet. Und bei der Küste ?

Continue reading