Météo marine

Avant de partir naviguer, une petite préparation est nécessaire. Consulter les sites météorologiques intelligemment. Je vous en indique en bas de page.

  •  Se munir des cartes météorologiques, prendre les analyses et les prévisions. Regarder le cartouche ! Afin d’être certain d’avoir la météo du jour et non celle d’ il y a trois jours.
  • Prendre les champs de vents et toujours ajouter 20% au vent annoncé pour être plus proche de la réalité. A cause des frottements sur les isobares.
  • Analyser les effets locaux qui vont influer sur la prévision, la perturber, la modifier.
  • Suivre l’évolution météorologiques  « P V N » Pression, Vent, Nuages.
  • Prendre les bulletins pour avoir l’avis d’un professionnel.

L’on prend donc d’abord le bulletin et l’on regarde la construction de la carte et la situation générale. Dépressions, Anticyclones. Quelle est le stade de la Dépression, front ouvert, front fermé. Où est le front froid. Quel est le flux. Si le front est ouvert la Dépression est donc jeune et active. On sait que le vent va être fort au passage du front froid avec une bascule du vent de sud à Sud ouest, avec une  traine, des grains, des effets de nuages au passage du front avec des cumulus précipitant.

Puis l’on regarde la carte de prévisions.

Ensuite quels sont les effets locaux, effets de sites, relief de la côte, vent de terre ou du large, effets de brises, différence de température air / mer, effets de nuages. Tout cela va influer sur la prévision.

Pour avoir davantage de précisions, l’on regarde les champs de vents.

Si sur le site, ce que vous voyez ne correspond pas à la prévision, n’oubliez pas de vous appuyer sur l’effet local. Que se passe-t-il dans l’air.

Un vent de Sud ouest annoncé et vous vous retrouvez avec un vent de sud Est pas du tout annoncé :

Référez vous à la  Loi de Buys Ballot. Face au vent la dépression est toujours sur notre droite, l’anticyclone à gauche. Si en quelques heures la Dépression change de cap, c’est que quelque chose se modifie dans l’air. Peut-être une dépression secondaire est-elle en train de naître et va renforcer le vent. La loi de Buys Ballot permet de penser à un scénario alternatif en nous disant où sont les hautes et basses pressions. Elle permet de vérifier si la localisation de la Dépression correspond à la carte ou si elle a changé de direction.

 

Cette méthode chronologique, il faut la faire en boucle et contrôler la pression, la force et la direction du vent, les nuages, et le temps sensible (état de l’atmosphère) associé.

Voici quelques sites :

http://www.opc.ncep.noaa.gov/Atl_tab.shtml

http://www.wetterzentrale.de/

http://www1.wetter3.de/

 

http://maree.info/33

 

https://www.windy.com/?49.143,0.218,5

http://www.windguru.cz/fr/

http://passageweather.com

 

http://meteocentre.com/sat/get_sat.php?lang=fr&area=eur&map=bw_ir

http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-marine/bulletin

 

http://www.weathercast.co.uk/radar/france.html

http://www.vigilance-meteo.fr/fr/meteo/radar.html

http://www.xcweather.co.uk/FR/forecast

 

 

Et pour aller plus loin je vous conseille l’excellent livre de Jean Yves Bernot et son DVD dans la collection voiles et voiliers :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>