Comment harmoniser son chez soi par l’usage des couleurs

J’espère que vous allez bien et que vous avez profité du beau temps pour contempler les couleurs autour de vous. A ce propos, saviez-vous que François Truffaut disait que l’on passait à côté des couleurs sans les voir ? Son domaine était le noir et blanc. Pour lui la véritable poétisation de l’espace artistique était le cinéma en noir en blanc, la photo en noir et blanc. Si je trouve qu’il n’a pas tort en regardant des photos, je n’en suis pas si certaine pour ce qui est du cinéma. Même si en regardant bien les images cinématographiques en noir et blanc, il est possible de voir le noir devenir couleur. En observant les contrastes de noirs, les jeux d’ombres… les noirs ne sont pas les mêmes et certains cinéastes jouent de ces noirs dans leur film, leur manière de filmer les personnages, de les habiller pour mettre en peinture le noir et blanc et jouer de ces contrastes. Malgré cela, je trouve que certains films en couleurs méritent le prix du meilleur coloriste pour le réalisateur. Des réalisateurs comme Zhang Yimou savent poétiser l’espace cinématographique par la couleur. Je pense notamment à son film « Hero » qui est d’une grande poétisation des différentes scènes par la couleur. On est comme au théâtre, transporté par une couleur pour chaque acte.  La couleur donne acte. Elle donne le ton de la scène, la pureté, la colère, la nostalgie, la passion… Je vous parle de cela car il m’est vraiment difficile de dire que l’on ne voit pas les couleurs autour de nous ou qu’il y aurait une banalisation de la couleur que l’on finirait par ne plus voir comme l’on finit par ne plus être dérangé par un bruit, un fond sonore de la ville. La couleur ici se met en opposition avec le noir et blanc. Il y a une sorte de bataille entre un univers blanc, gris, noir qui fait de ces couleurs des non-couleurs. Par ailleurs cette dimension noir / blanc d’un côté et couleur de l’autre tend à réhabiliter le noir et le blanc en tant que véritable couleur.

En peinture, la couleur nous enveloppe et donne le ton à la méditation de la toile. Face à un bleu, un rouge, un vert, un jaune, un noir notre réaction va se transformer et notre contemplation et méditation ne sera pas la même. Ce n’est certes pas la même chose que d’être baigné dans les rideaux de lumières de Dan Flavin ou de Yumi Kuri, une artiste architecte japonaise qui questionne la structure de l’espace via la lumière coloré et son effet sur le site. On est alors projeté dans des ambiances vertes, rouges et bleues. En peinture cet effet est distinct du fait de se retrouver face à la toile et non sous une douche de lumière qui transforme toute la pièce. Par la vibration du pigment et la surface de la toile nous sommes néanmoins happées par la couleur et sa résonnance. Cela va influer sur la pièce où est accroché le tableau. Une petite surface de peinture exercera un effet moins fort dans le sens où l’action va retentir différemment sur nous et sur l’espace. L’ambiance transmise par la couleur est ainsi différente selon qu’elle possède tout le mur ou une petite partie en jouant avec la couleur du mur. Pour se sentir bien chez soi il ne faut pas hésiter à changer la couleur des rideaux, des toiles sur le mur. Parfois l’on se sent mal et cela est juste dû à une surface coloré trop intense par rapport à l’espace qui le contient en harmonie avec notre psychisme. Par exemple une grande surface de jaune et noir ne va pas avoir le même effet sur nous qu’une petite surface de ces mêmes couleurs. De plus l’ambiance est tributaire de l’agencement des couleurs noir / jaune. Un contraste peut être agaçant ou évoquer la sérénité. Une petite surface peut quant à elle émettre des rayonnements plus vifs et inversement, sur tout un pan de mur la couleur peut nous plomber l’atmosphère. S’il est agréable d’avoir une pièce de couleur différente, une cuisine bleue, une salle jaune claire, une salle de bain verte, un salon rouge, il peut aussi être bien de garder ses murs blancs et d’alterner les couleurs en fonction de son humeur. L’ambiance peut aussi changer selon les rideaux transparents laissant passer la lumière et jouer avec les rayons du soleil. Certains disent qu’il est bien d’avoir les couleurs de l’arc en ciel par le biais de ses rideaux afin de bénéficier de tous les rayonnements lumineux. Le tout est de bien les placer chez soi un peu comme lorsque l’on décide de peindre toute une pièce d’une certaine couleur, car l’on passe d’une atmosphère à une autre qui peut être dérangeante. Il faut vous y sentir bien et la lumière blanche des rideaux filtrant blancs peut parfois être la meilleure alliée. D’où le fait de jouer avec plusieurs rideaux selon son besoin psychique du moment. N’hésiter pas à jouer sur un contraste qui va adoucir une couleur plus forte en augmentant la quantité de la couleur plus douce ou en diminuant la couleur plus forte afin de trouver un équilibre. Le 50 / 50 n’est ici pas toujours efficace. Le tout réside aussi dans le ton des couleurs.

Comme je vous l’ai dit il y a le groupe des couleurs froides et le groupe des couleurs chaudes. Mais toutes ces couleurs existent dans les tons hiver, automne, printemps, été. Le tout dépendra aussi de l’intensité de la lumière chez vous.

Néanmoins je vous conseille des jaunes différents et des orangés clairs. Amusez-vous avec le jaune dans votre cuisine et votre salle de bains, n’hésitez pas à apporter quelques touches jaunes dans votre salon et votre chambre par le biais de coussins, d’oreillers, de plaids jaune. Vous serez assez étonné de l’énergie qui s’en dégage. En revanche je vous déconseille les petites lumières bleus ou les abat jours orange en plafonnier. La lumière bleue d’une part a pour action de vous tenir éveillé et de vous empêcher de retrouver le sommeil si vous vous levez la nuit pour aller au W.C. Quant à la lumière orange elle a une action reposante en lampe de chevet mais à partir du plafond la lumière plonge dans une ambiance trop tamisé ce qui devient oppressant à long terme. Là encore votre besoin de couleur et de lumière peut être efficace en alternant selon vos besoins.

Optez pour les rideaux différents pour chaque pièce afin de pouvoir changer aisément les accords de couleurs, selon votre envie d’être dans tel ou tel couleur selon la saison, la lumière extérieure.

Inspirez-vous des décorations des plateaux des films des années 60 / 70 et égayiez votre intérieur de touches oranges et de formes variables comme autant  de nuages de couleurs. Osez l’ambiance forêt de bambou et jardin par une tapisserie mural et un lino de d’herbe verte. Osez les couleurs printanières.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.