CHEMIN DES MATELOTS

rue des matelots

Lorsque j’arrive dans un port, j’aime particulièrement m’intéresser aux toponymes, aux noms des rues, des lieux, et des lieux-dits qui nous racontent l’histoire du village et de la mer. Le nom d’un phare, celui d’une balise, ou encore d’un caillou, celui d’un cap « la tête de la terre », transformés en lieux dits maritimes.

A Regnéville je m’arrête sur le chemin des Matelots. Ce nom témoigne de la forte activité de marins dans ce port. En effet le port est le berceau des capitaines des matelots et des pêcheurs. On y recense 500 gabiers, timoniers et matelots de ponts. Les capitaines étaient formés à Grimouville, un village tout voisin, où on les préparait aux écoles hydrographiques de Saint Malo, Paimpol, Granville et Saint Servan. En traversant Hauteville sur mer, un village voisin il y a d’ailleurs la rue au capitaine. Une corderie, celle de Jean-Marie Beaudouin était également présente dans le village de Regnéville, dont la maison existe toujours rue de la Corderie.

L’étude anthroponymique témoigne des traditions du littoral et des habitudes de travail. Chaque nom possède un intérêt particulier, singulier, poétique. Celui de nous donner les traces du passé, de poser l’actualité, de nous faire rêver, de nous questionner.

Dans mes peintures le toponyme est présent sur mes panneaux monochromes. Si je m’intéresse à l’histoire de la couleur des balises, leurs toponymes sont tout autant importants. En le retrouve dans le titre ou inscrit sur la toile, comme en mer inscrit sur la balise, mais pas toutes. En effet certaines sont sans noms alors que le nom existe bien dans les registres. J’aime cette poésie des mots de lieux qui se croisent de rues en rues.

49° Nord 1°40W Pointe d’Agon

           Avant de partir naviguer un petit tour sur la carte marine s’impose. Repérer toutes les balises. Faire sa feuille de route. La carte est comme cet Atlas qui fait rêver aux voyages lointains lors des premiers cours de géographie, couleurs et mots s’entrecroisent et nous appellent, font appel à notre imaginaire. Même sans partir naviguer la carte marine invite la curiosité. Parcs à huitres, moulières, pars d’aquaculture, bouchots (support d’elevage de moules) balisent la zone de Regnéville à Pirou. Danger isolé, marques spéciales, cardinales Sud, Est et Ouest balisent les dangers, quelques épaves. Un tricot vert. (tribord cône vert). Basse N.O. des Bœufs, basse Orientale, chaussé des bœufs, basse Jourdan, basse le Marié. Noms des balises danger Isolé, Marques Cardinales et Marques Spéciales : Ronquet , les Nattes, la basse le Marié, basse du Sénéquet, basse Jourdan, le Bœuf, les Boeufttins, int E, int F, « 5 ». Fl(3)WR12s18m13/10M

Brisants par vent d’W.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.