La voile aurique

Dans cet article je vais vous parler de la voile aurique et de son gréement. J’aime beaucoup ce genre de gréement que l’on trouve sur les voiliers traditionnels, les cotres, les goélettes… Les voiles sont d’un rouge sublime tirant vers le cramoisi qui avec le temps prend une teinte plus délavée. La texture des voiles dû à la matière semble plus souple que la voile bermudienne. La voile aurique est tout simplement agréable à regarder grâce à sa coupe et la juxtaposition avec les autres voiles qui composent son gréement.

Dans un gréement type voile aurique, la Grand-voile joue un rôle déterminant par rapport aux voiles d’avant. Etant la première des voiles axiales elle peut être considérée comme une voile moderne. Par rapport à la manœuvre de la voile au tiers, sa cousine,  la manœuvre de la voile aurique est simplifiée. Dans un gréement à voile au tiers, il n’y avait qu’une grand-voile, au tiers, qui passait à l’avant du mât. Avec le temps on a compris l’avantage d’utiliser deux voiles, une grand-voile et un foc, car il se crée un couloir de vent entre ces deux toiles et un effet Venturi qui permet une meilleur stabilité et  une meilleur manœuvre pour remonter au vent.

gréement aurique à un mat  Gréement aurique à un mât

Lorsque que l’on réalise la coupe d’une voile aurique il est extrêmement important qu’elle s’ajuste correctement en ses 4 points : « le point d’écoute, le point d’amure, le point de pic et le point encornat »sur ses espars dont il est important de connaître les dispositifs. Il faut donc bien maîtriser son organisation dans le gréement.

Le mât d’un gréement aurique est plus court que sur que sur un gréement marconi ou bermudien et ne dépasse pas la longueur de la coque.

La voile est peu élancée, d’un faible allongement, dynamique en forme d’un trapèze écrasé.

Le guindant et l’envergure (l’envergure correspond à la longueur du côté par lequel une voile est fixée à la vergue) sont de dimension voisine alors que la chute et la bordure sont proportionnellement plus longues.

Sur une goélette aurique et un gréement à deux mâts, le rapprochement des deux mâts limite la longueur de la bôme et de la corne. La misaine change de proportions, elle est plus haute que large et davantage parallélépipédique.  Sur un deux mât on supprime la bôme de la misaine pour allonger la bordure et redonner une forme trapézoïdale à la voile qui travaille en léger recouvrement avec la Grand-voile aurique. Il se crée alors un écoulement des fluides entre les deux voiles, un couloir de vent à effet venturi. Ce gréage de misaine non bômée augmente la portance de la voile, recule le centre de voilure du bateau contrairement au réglage de deux voiles bômées.

 

gréement aurique à deux mâts Gréement aurique à deux mâts. Premier mât misaine. Deuxième mât grand-voile. Flèche en haut de ces deux mâts. A l’avant du bas vers le haut trinquette, foc, clinfoc.

 

Pour ce type de gréement il faut alors penser à avancer un peu l’emplature des mâts, mais ça, ça revient à l’architecte. L’inverse rend le bateau ardent.

Si la voile est bômée, sa bordure reste libre.

 

Réglages

Le point d’amure

Le point d’amure est étarqué par un palan frappé au pied de mât. Il est important de bien en déterminer la hauteur si la voile n’est pas bômée! Sur une voile bômée, le palan est crocheté au bout d’une bosse qui passe à travers la fourche de la bôme et qui est ensuite repris sur un taquet au mât de l’autre côté.

La bôme est fixée au mât par une fourche composée de deux pièces de bois fixées de chaque côté de la bôme. Ces pièces sont entaillées, vissées et collées. La bôme peut pivoter autour du mât.

point d'amure gréement aurique -  Point d’amure, gréement aurique

 

Le point d’écoute

Le point d’écoute peut être retenu par une petite écoute qui sera reprise sur un palan puis sur un taquet qui se trouve sur le côté de la bôme.

L’on peut aussi ajouter un Rocambeau pour creuser et aplatir la voile sans que la chute ne déverse.

On peut opter pour une troisième possibilité qui est d’équiper l’arrière de la bôme d’un petit rail pour venir y frapper l’écoute.

 

point d'écoute gréement aurique  Point d’écoute, gréement aurique choix du réglage avec un rocambeau qui cet anneau qui reprend la point d’écoute et le maintient bordé sur la bômé.

 

Le guindant

La voile est maintenue au mât par des cercles de racage amovibles. La voile est reliée à ces cercles par des mousquetons.

Le racage est en iroku, acacia ou en frêne. SA face interne est bombée afin de faciliter son glissement  le long du mât. Le bois est d’une seule pièce étuvée et ployée, assemblée par des rivets de cuivre. Il en existe aussi en lamellé-collé.

Pour y crocheter le mousqueton de la voile, une ferrure d’un demi anneau y est soudé et ligaturée.

Attention, le racage doit être enfilé sur le mât par le pied de mât avant son matage !

 

La corne

La corne est équipée d’une fourche à galoche pour faciliter son glissement le long du mât et répartir la pression exercée.

A l’arrière de la fourche on trouve deux trous qui permettent de passer l’estrope de la drisse et de l’encornat.

Au bout de la corne, l’amarrage de l’empoiture se fait avec un taquet de bois et quelques tours morts en diagonales et une ligature perpendiculaire pour reprendre la traction de la chute.

 

la corne gréement auriqueLa corne, amarrage de l’empoiture. La bosse d’empoiture est une cordelette qui permet d’ajuster la tension. (d’une bordure par exemple)

 

Finition

Des œillets le long du guindant de la voile et de la corne permettent de lacer la corne et de crocheter les mousquetons au racage.

Pour les 4 coins de la voile on utilise des pattes à cosses.

Des garcettes de ris sont cousues à poste fixe avec une bande de renfort.

2 œillets peuvent être placés sur la chute si l’on veut carguer la voile par le haut.

 

La voile de flèche

La voile de flèche, utilisée par petit temps, est une voile triangulaire plate sans pinces entres les laizes. Le creux est donné par son guindant et par sa bordure.

 

description des voiles  Gréement aurique noms des voiles

One thought on “La voile aurique

  1. Très intéressant. Je cherchais justement cette sorte d’information sur les gréements auriques. Merci ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>